À propos / Qui sommes-nous ?

Fondation Museum Engainais

Le musée engadinois /Museum Engiadinais inauguré en 1906 a le statut de fondation et est sous la supervision du canton des Grisons.

Membres du conseil de la fondation :

Thomas Nievergelt, président
Sigi Asprion, vice-président
Martin Ganzoni
Patrizia Guggenheim
Angelika Luzi

Equipe

Compte-rendu annuel

Jahresbericht 2020, 2021-04-29

2020 war geprägt durch die Corona-Pandemie und ihre Auswirkungen auf alle gesellschaftlichen Bereiche. Da das Museum die ganze Sommersaison geöffnet war, konnte es viele Schweizer Gäste begrüßen...

[PDF] Télechargé pdf

Jahresberichte 2019, 2020-07-10

2019 war für das Engadiner Museum ein gutes Jahr. Im Mittelpunkt standen die Sonderausstellung „Hartmann – Architektur einer Familie“ mit ihrem breitgefächerten Begleitprogramm sowie verschiedene Veranstaltungen...

[PDF] Télechargé pdf

Jahresbericht 2018, 2019-04-04

Im Jahr zwei nach der Neueröffnung standen der Ausbau des E-Guides auf 7 Sprachen sowie ab Ende Dezember die erste grosse Sonderausstellung „Hartmann – Architektur einer Familie“ im Zentrum der Aktivitäten...

[PDF] Télechargé pdf

Jahresbericht 2017, 2018-03-21

Das Jahr 2017 stand ganz im Zeichen des Neubeginns nach der umfassenden Sanierung und Neuinszenierung des Museums in den Jahren 2015/16...

[PDF] Télechargé pdf

Jahresbericht 2016, 2017-04-21

Die umfassende Sanierung und Neuinszenierung des 110-jährigen Museums erfolgte zwischen April 2015 und November 2016 unter Federführung des Kreises Oberengadin...

[PDF] Télechargé pdf

Jahresbericht 2015, 2015-12-31

Das Jahr 2015 war geprägt durch den Umbau des Engadiner Museums. In den Wintermonaten wurde die gesamte Sammlung ausgelagert …

[PDF] Télechargé pdf

Jahresbericht 2014, 2014-12-31

2014 war das letzte Betriebsjahr vor der Umbau des Museums, der nach Ostern 2015 beginnt. Geprägt wurde das Jahr durch die erfolgreiche Sonderausstellung zum Thema Bündnerfleisch sowie den regenreichen Sommer, der dem Museum hohe Besucherzahlen bescherte …

[PDF] Télechargé pdf

Jahresbericht 2013, 2013-12-31

2013 stand im Zeichen des Wechsels der Museumsleitung. Monika Bock verliess Ende 2012 das Engadiner Museum. Der Stiftungsrat wählte am 28. März 2013 Charlotte Schütt, Museologin MAS, zur Nachfolgerin …

[PDF] Télechargé pdf

Film Flirt

Idée

Le musée engadinois / Museum Engiadinais traite de la culture de l’habitat et du quotidien en milieu alpin du XVème au XIXème siècle. Le bâtiment fut construit en 1906 sur la demande de Riet Campell pour y loger sa collection d’intérieurs. L’architecte Nikolaus Hartmann reconstitua donc fidèlement une maison typiquement engadinoise et en fit ainsi un symbole de l’“Heimatstil”.

Le musée a pour objectif de préserver et de transmettre la culture engadinoise de l’habitat. En effet, le tourisme et les avancées technologiques font évoluer constamment l’Engadine, hier comme aujourd’hui. La culture régionale et son patrimoine se voient donc ainsi menacés.

L’exposition de la collection, des expositions temporaires ainsi que des manifestations spéciales traitant de la culture alpine, plus particulièrement de celle des vallées du sud des Grisons, tentent de transmettre cet héritage. À la culture de l’habitat s’ajoutent l’artisanat, les costumes folkloriques, la culture musicale et du chant, la langue romanche et la littérature liée à celle-ci, l’art historique et contemporain du milieu alpin et de l’Engadine. On tente donc d’y représenter et de cultiver si possible les coutumes d’hier et d’aujourd’hui.

2012 (Monika Bock & Jürg Goll)

Concept de la collection

DESCRITPION

Le musée engadinois à St. Moritz est un musée sur la culture de l’habitat alpin du 15ème au 19ème siècle qui fut construit en 1906 pour le compte du collectionneur Riet Campell, notamment pour sa collection d’intérieurs historiques. L’architecte Nikolaus Hartmann junior a construit pour cette collection une réplique historique d’une maison de l’Engadine et ainsi crée une icône stylistique de ce qu’on appelle l'“Heimatstill“. La maison fut ainsi construite autour de la collection et abrite 18 pièces historiques. Au cours des années précédentes, Riet Campell avait réuni une collection d’une qualité exceptionnelle d’intérieurs complets, de meubles, d’ustensiles, d’objets ménagers, d’armes, de livres et de textiles provenant de l’Engadine, des vallées méridionales des Grisons, de l’Oberhalbstein (Surses) et de la Valteline (Grosio). Le musée a vu le jour en même temps que le mouvement de protection du patrimoine des Grisons qui s’est fixé comme objectif de préserver les bien culturels locaux et a cherché à empêcher le „bradage de la patrie“ menaçant les biens culturels locaux.

La collection, qui comprend plusieurs milliers d’objets, porte l’empreinte de son fondateur qui collectionnait principalement des objets de haute facture provenant des classes supérieures et non de simples paysans. Il est unique en son genre et se déroule en grande partie dans les salles historiques, chacune représentant un type et une époque particuliers.

EVALUATION

Cette collection, rassemblée par Campell de son vivant, constitue un ensemble autonome qui reflète l’esprit de l’époque et les préférences du collectionneur tout en offrant une image complète de la culture domestique de l’Engadine et des vallées voisines. Dans son ensemble, la collection constitue une documentation très intéressante sur l’activité de collection au tournant des XIXe et XXe siècles et représente de manière exemplaire les idées et les objectifs du mouvement de la conservation du patrimoine qui émergeait à cette époque. De cette ampleur, on ne peut trouver cela dans aucun autre musée d’histoire en Suisse rendant ainsi le musée et sa collection uniques.

 

Stratégie de la collection

Pour les raisons susmentionées, la collection est en grande partie complète. A l’avenir, seuls les objets étroitement liés au fondateur du musée, Riet Campell, à l’architecte du musée, Nikolaus Hartmann junior et à l’histoire locale en Engadine et des vallées voisines feront partie de la collection.

Adopté par le Conseil de fondation lors de sa réunion du 3 juin 2013.

 

Nous remercions

Réabilitation:
Kreis Oberengadin, Gemeinden Sils, Silvaplana, St. Moritz, Celerina, Pontresina, Samedan, Bever, La Punt Chamues-ch, Madulain, Zuoz, S-chanf, Denkmalpflege Graubünden

Nouvelle mise en scène:
Kreis Oberengadin, Swisslos/Kulturförderung Kanton Graubünden, Fondation Elena and Norman Foster, Graubündner Kantonalbank, Anthony Theophil L’Orsa & Joe Allen L’Orsa Erben

Nouvelle mise en scène II
Von der Fallhaube zum Wetzsteinköcher:
Gemeinden Sils, Silvaplana, St. Moritz, Celerina, Pontresina, Samedan, Bever, La Punt Chamues-ch, Madulain, Zuoz, S-chanf.

Familie M. + S. Malacalza, Swisslos/Kulturförderung Kanton Graubünden, Bata Schuh Stiftung, Boner Stiftung für Kunst und Kultur, Willy Muntwyler-Stiftung St. Moritz, Graubündner Kantonalbank, Gilda und Hartmut Kuck – Stiftung für Musik und Kultur, Silard Sipos

Exposition temporaire Hartmann:
Gemeinden Sils, Silvaplana, St. Moritz, Celerina, Pontresina, Samedan, Bever, La Punt Chamues-ch, Madulain, Zuoz, S-chanf.

Famiglia Malacalza, Swisslos/Kulturförderung Kanton Graubünden, Hotel Castell Zuoz, Repower.

E-Guide:
Famiglia Malacalza

Restauration des objets du musée – Parrains und Marraines:
gasser, derungs Innenarchitekturen GmbH, Famiglia Malacalza, Erben Maria Fuchs-Jenni, Corina Blättler-Monsch, Fritz & Ursulina Hagmann, Galerie Andrea Caratsch AG, Ruch & Partner Architekten AG, Göri Klainguti, Gammeter Media AG, Silvia Nicol-Jourdan, Aita Bott, Gian-Reto Rainalter, Angelika Luzi, Tina Tesfaye, Geschwister Kahl Stiftung, Allianz Suisse, Max & Klara Amberg-Schmid Stiftung, Marinda Hauser, FM Bonomi, Heimatschutz Engadin und Südtäler, Carole Gulich, Jennifer Burkard, Fritz Burkard, Carlo G. Mantovani, Sarina Elina Schmidt, Samira Aurora Schmidt, F. Duttweiler AG, Nicol. Hartmann & Cie AG, Cuorta Bau GmbH, Silard Sipos, Futuraluce Licht und Design, Antiquitäten Ettlin AG, Stefan & Patrizia Schmidt, Heike Pollerhoff Huber, Daniel Huber, Charlotte & Marielle Schütt, Bettina und Richard Plattner-Gerber

Postes vacants